Une commune ne peut vivre sans projet, sans regarder vers un avenir qui se profile dans l’horizon temporel de la vie collective : alors, on imagine, on consulte, on fait des ébauches, des plans, des études… puis on présente le résultat de ces recherches qui, toutes, visent une amélioration pour les billantin·e·s, une adaptation aux changements des modes de vie.

Restructuration de la mairie

L’activité des agents de la mairie, toutes fonctions considérées, s’est résolument intensifiée en toute logique selon la même courbe de croissance de la population de notre commune ces dernières années. L’effectif des agents a pu être adapté à la montée en charge des besoins, mais les locaux affectés sont restés dans la même configuration et avec des surfaces invariables. Les conditions de travail ne sont pas optimales, dans un espace commun ouvert et perméable vers le public accueilli, et ainsi, ne garantissant pas la confidentialité bien nécessaire dans le cadre des attributions de chacun·e.

Les locaux administratifs et d’accueil de la mairie vont donc donner lieu à un réaménagement en rez-de-chaussée. Il s’agit d’une part de créer à cette occasion, un accueil d’agence postale, et d’autres part trois bureaux fermés destinés à optimiser les espaces de travail des agents administratifs et techniques.
Le bureau du service Urbanisme sera avantageusement isolé phoniquement par une nouvelle paroi vitrée. La faisabilité de l’ensemble de l’opération est rendue possible par la disponibilité de la salle actuelle du Conseil municipal qui perd cette destination. En effet, celle-ci est désormais inadaptée au regard de la nouvelle composition du conseil municipal (19 élu·e·s au lieu de 15 dans le mandat précédent), et il en est de même pour accueillir le public pour lequel l’espace s’en retrouve très contraint. Compte tenu de ces considérations, cette salle sera donc réaffectée pour l’aménagement des trois nouveaux bureaux indispensables.
À ces contraintes s’ajoutent celles des règles sanitaires actuelles qui s’imposent également dans le fonctionnement des conseils municipaux, conseils délocalisés dans la plus grande salle disponible proche de la mairie, à savoir la salle d’Évolution de l’école. Quant aux célébrations des mariages, qui doivent légalement se tenir au sein même du bâtiment de la mairie, ce sera la salle Vercors qui tiendra lieu de salle des mariages. Cette salle, qui restera mutualisée, à l’usage notamment des associations, va bénéficier à très court terme d’une réfection avant sa remise en service. Puis les travaux d’installation des nouveaux bureaux entameront la poursuite de l’opération.
Tous les travaux prévus vont permettre par ailleurs deux autres objectifs : une meilleure sécurisation du bâtiment, et une amélioration des consommations énergétiques, par le remplacement au rez-de-chaussée des fenêtres et des portes par des vitrages de dernière génération, et la pose de volets roulants renforcés. En outre, le mode de chauffage au fioul va disparaître au profit de l’installation d’une chaudière à granulés de bois.
Le point final de cette opération sera la mise en service prochainement, d’une Agence postale offrant l’essentiel des services attendus, avec un point Accueil commun à celui de la mairie.
Cette restructuration affectera donc partiellement la mairie, mais constituera une belle avancée dans les services à rendre aux Billantin·e·s qui apprécieront un accueil adapté à leurs besoins spécifiques, augmenté des services d’une Agence postale.

Façade...
façade...
Intérieur de la salle des fête renovée

Rénovation et extension de la salle des fêtes

Préambule – Contexte

La Commune de Bilieu avait décidé, dès 2017, d’engager un projet de mise aux normes, de rénovation et d’extension de sa salle des fêtes. Construction emblématique de l’histoire communale, cette salle des fêtes a été le théâtre de nombre de festivités, d’événements familiaux et communaux. Construit en 1955 avec la participation des habitant·e·s, le bâtiment existant n’a jamais fait l’objet d’améliorations importantes. Certains équipements sont vétustes et le bâtiment n’est pas confome aux normes et aux caractéristiques de confort que l’on attend aujourd’hui, notamment en matière d’accessibilité (pour les personnes à mobilité réduite par exemple), d’exigence thermique, de traitement acoustique, d’isolation phonique et de sécurité contre l’incendie.

En outre, les besoins et les types d’activités évoluent et doivent être pris en compte pour correspondre aux attentes des associations et des usagers à titre privé afin
de leur offrir de meilleures conditions de confort et des fonctionnalités appropriées.

Après étude des différents scénarii, prenant en compte autant les critères économiques qu’environnementaux, la meilleure solution qui s’est imposée s’avère être la rénovation avec extension du bâtiment existant.
En effet, sur le plan environnemental par exemple, il n’est plus question de détruire pour reconstruire à neuf, mais de redonner une seconde vie à l’existant. Nous savons toutes et tous que le bilan écologique est bien meilleur quand on décide de réparer au lieu de jeter. Il en est de même pour les bâtiments. Un bâtiment entièrement neuf serait une aberration à programme équivalent et avec un surcoût injustifié, surtout à emplacement identique, car il ne fallait pas aliéner le terrain existant. En effet, le large espace vert contigu côté sud est précieux et doit être conservé en l’état pour favoriser encore le déroulement d’activités extérieures complémentaires bien utiles à certaines associations.

Par ailleurs, la commune ne dispose pas d’un autre terrain approprié, plat et convenablement localisé pour un projet de reconstruction à neuf. L’extension de la salle sera appropriée aux besoins habituels et les plus fréquents, et non aux événements rassemblant des effectifs exceptionnels. Comme il est admis que l’on ne dimensionne pas les autoroutes en France pour les seuls besoins du 15 août, cette salle permettra l’accueil de 200 personnes conformément à la réglementation Incendie. Il est évidemment important de ne pas chauffer ou entretenir inutilement tout au long de l’année des locaux trop grands.

Objectifs du projet

Créer une salle multi-activités donc polyvalente, d’une surface de 200 m² environ correspondant aux besoins des différent·e·s utilisateurs-trices que complètent
les locaux annexes habituels en adéquation avec cette nouvelle capacité d’accueil : hall avec vestiaire et sanitaires attenants, bar, cuisine, local entretien.

Créer une surface de rangements pour stocker le matériel communal et pour les associations.

Profiter de ces travaux pour redonner une nouvelle image à cet équipement communal et requalifier les abords en périphérie du bâtiment.

Ces différentes adaptations doivent satisfaire aux impératifs liés à la sécurité incendie, à l’accessibilité PMR et aux diverses normes en vigueur pour les bâtiments recevant du public.
Le positionnement des voies de desserte et de l’aire de stationnement n’est pas modifié par le projet.

Principes d’aménagement

Les choix architecturaux et fonctionnels s’articulent autour de plusieurs axes.

Une construction fonctionnelle

Le programme prévoit une extension de la salle d’activités pour porter sa capacité à 200 m² environ de surface utile (contre 160 m² utiles aujourd’hui) grâce à une prolongation d’une trame au sud.

Compte tenu de la configuration du site, les extensions se greffent sur le bâti existant sur les côtés est et sud en « s’enroulant » autour de la construction initiale. Elles regroupent le bar, la cuisine, le local chaufferie et le local entretien à l’est, le hall, l’espace rangement, le préau, les sanitaires et le vestiaire côté sud.

Pour s’affranchir des raccordements avec la toiture existante et minimiser les hauteurs et les ombres portées, les locaux périphériques sont surmontés d’une toiture terrasse végétalisée.
Enfin une toiture linéaire à un pan sur tout le flanc sud complète le jeu de toitures, recouvrant le préau de 100 m² environ, et dans la continuité, vestiaires et sanitaires. La charpente du préau est constituée d’une structure bois de forme arborescente pour apporter une certaine légèreté à l’ensemble.

À proximité de l’aire de stationnement, l’entrée principale entièrement vitrée, surmontée d’un auvent, facilement identifiable est repositionnée façade ouest.

Le pignon nord est le premier aperçu de la salle à partir de la route principale. Aujourd’hui sommairement traité et plutôt banal, il bénéficiera d’un débord de l’extension en forme de proue. Cet élément se retourne sur le pignon en formant un auvent au droit de la sortie de secours. L’adjonction et le jeu des panneaux colorés de façade fait office de signal. L’aire de stationnement conserve la même configuration en lien avec la route du Vieux Moulin et intègre une place PMR (personnes à mobilité réduite), ainsi qu’un espace pour le stationnement des cycles.

Sa capacité est extensible par la possibilité d’utilisation de l’espace vert et des aires de stationnement de la mairie à proximité.

Un ensemble modernisé.

Le bâtiment actuel, conservé dans sa presque totalité, sera entièrement rénové. Les délocalisations du bar, du local entretien et du sanitaire permettent de récupérer leurs surfaces respectives pour les réaffecter à la salle principale dédiée au public. La disposition intérieure des locaux est traditionnelle avec un hall central desservant, coté entrée, les différentes entités : la salle, le vestiaire et les sanitaires.
Le bar pourvu de plateaux linéaires, s’ouvre largement sur la salle. Cet espace bénéficie d’un éclairage naturel complémentaire.
Compte tenu de sa situation et des usages possibles, il semblait important de profiter de la vue et des apports solaires, d’optimiser l’éclairement naturel, et d’ouvrir la salle principale sur les espaces extérieurs. Pour ce faire des ouvertures complémentaires sont créées sur une hauteur de 3,35 m et d’autres complétées sur les façades ouest et nord pour obtenir une uniformité de l’ensemble.
La salle, entièrement modernisée, reçoit un traitement acoustique performant par la pose de plaques perforées en plafond constitués de pans en biais rappelant une
forme de vague, et l’adjonction d’un parement en lames de bois ajourées sur la totalité des murs.
Une ventilation adaptée apportera le confort nécessaire en termes de renouvellement d’air et les futurs équipements électriques, audio et vidéo, permettront la réalisation de spectacles ou soirées plus élaborées.

Une souplesse d’utilisation de l’ensemble

Le hall d’entrée, au centre, permet une liaison directe entre la salle principale et le préau. Il en est de même pour l’espace rangements accessible des deux côtés. L’espace hall – sanitaires – vestiaire peut fonctionner indépendamment de la salle notamment lors d’activités extérieures se déroulant sous le préau.
La cuisine devient un espace autonome et fonctionnel. D’une surface de 20 m² environ elle dispose d’un accès direct pour faciliter la logistique. Une porte de communication la relie au bar, pour mutualiser les espaces. Un volet roulant motorisé permet la fermeture de l’espace bar sur la salle lorsque le regroupement de ces locaux n’est pas nécessaire.
À l’extérieur, une clôture avec portail ferme l’espace vert réservé au sud.
Il en résulte une souplesse d’utilisation de l’ensemble qui renforce la polyvalence des usages : activités scolaires, rencontres festives et associatives, soirées privatives, expositions…

L’amélioration du confort thermique

Les extensions se greffent sur le corps principal. Elles jouent leur rôle de tampon thermique (et phonique). Les façades restantes de la salle donnant sur l’extérieur sont traitées avec une isolation par l’extérieur avec vêture en panneaux décoratifs en fibrociment teintés dans la masse.

Les modifications apportées par le projet induisent le remplacement des menuiseries extérieures par des modèles plus performants.
Une isolation renforcée sera mise en place sur le plancher des combles et en toiture terrasse des extensions. Ces différentes interventions apporteront une réduction certaine des nuisances phoniques vis-à-vis du voisinage.
Une chaudière à granulés de bois avec silo remplacera l’ancienne chaudière fioul et permettra la mise en œuvre d’un plancher chauffant sur l’ensemble des locaux accessibles au public y compris le bar. Pour compléter le chauffage de la salle d’activités, une ventilation de type double flux, temporisée et asservie à l’utilisation de la salle, permettra la récupération de chaleur.

Traitement des façades – Matériaux apparents

Il s’agit de jouer sur les juxtapositions entre le bâtiment initial et les extensions, chaque élément recevant un traitement contrasté.
Associé aux ouvertures verticales, un calepinage de panneaux colorés plans ou rainurés animera les différentes faces extérieures de la salle.
Les parois des extensions ceinturant le volume initial seront réalisées en béton brut avec finition matricée. Il s’ensuit une perception dynamique de l’ensemble, traduisant la vocation ludique et festive de la salle.

Principales teintes des matériaux apparents en façade :
– paroies extérieures en béton matricé avec calepinage soigné ;
– panneaux fibro-ciment teintés dans la masse de plusieurs couleurs, beige et gris taupe pour les façades ouest et nord et sur terrasse façades est et sud, teinte beige ;
– couverture zinc teinte quartz sur l’ensemble des toitures ;
– charpente bois sur préau avec sous face en panneaux bois ;
– dépassées de toiture avec sous face bois teinte naturelle ;
– menuiseries bois-aluminium teinte rouille ;
– occultations de type stores intérieurs à occultation totale ou volets roulants de teinte gris foncé ;
– clôture et portail de teinte rouille ;
– pare-vue pignon nord de teinte rouille.

Traitement des abords

L’aire de stationnement en revêtement stabilisé sera recompactée suite aux travaux, avec marquage des emplacements et de la place PMR.
Le cheminement en façade ouest reçoit une finition en béton désactivé.
Des espaces verts ponctueront les abords sur le pignon Nord et à proximité du stationnement véhicules avec plantations d’arbustes en complément.
L’accès technique sera traité en stabilisé.

→ Plus d’informations sur la salle des fêtes